‘Ma conception chorégraphique s'appuie sur des bases néo-classiques. Je m'attache particulièrement, au delà même d'une parfaite technique classique, à laisser s'exprimer le langage du corps propre à chaque danseur, en particulier lors d'allegros pleins de dynamisme ainsi que d'adagios passionnés.
Le talent et la personnalité de chaque interprète peuvent ainsi garder le premier rôle dans mes chorégraphies. J'imagine d'ailleurs celles-ci comme un instrument de communication non verbale.’

Je suis né à Gorinchem en Hollande, ou après avoir passé mon baccalauréat, je fus élève de l'Académie de Danse de Rotterdam.
Je poursuivis ensuite de 1992 à 1994 mes études à Munich a l'Académie de Danse classique de la Fondation Heinz Bosl sous la direction de madame la professeur Konstanze Vernon.

Mon premier engagement me mena au Théátre National de Wurzburg, ou je fus recruté jusqu'en 1999 en tant que danseur de ballet soliste. Il me fut alors permis de danser les róles principaux de nombreuses oevres de ballet de Hans Wrona et Yurek Makarowski.

Parmi celles-ci:
Drosselmeier dans «Casse-Noisette»,
Don José dans «Carmen»,
Pierrot dans «Pierrot Lunaire»,
Joseph dans la «Légende de Joseph» de Richard Strauss.

Par ailleurs je pus créer et présenter mes propres chorégraphies lors de différentes rencontres et dans le cadre de productions du Théátre National de Wurzburg, notamment au cours de la première représentation de «Top Dogs» de Urs Widmer en 1997.
En 1999 je fus alors engagé par Martin Schlápfer dans l'ensemble «Ballett Mainz» au Théátre National de Mayence.

J'eus la chance de danser dans plusieurs oeuvres de ballet de:
George Balanchine (Allegro Brillante),
Hans van Manen (Five Tangos, In and Out, Concertante),
Nils Christe (Before Nightfall, Purcell Pieces, Fearfull Symmetries),
Nicolo Fonte (En los gegundos ocultos),
Kurt Jooss (Der Grune Tisch),
puis à l'occasion de la première représentation de «Bridget» de Samuel Wuersten, ainsi que dans des oeuvres de répertoire (Divertimento, Strange Fruit, Die Vier Jahreszeiten, Vespers, Last Sleep) et premières créations (Appenzellertanze, Drittes Klavierkonzert, Vom Winde beweint, Concerto Grosso, Kunst der Fuge, Feuervogel, Musica ricercata, Partita No 6, Frogs and Crows, Violakonzert, In my Day and Night) de Martin Schlápfer.

En outre il me fut permis de mettre sur pied ma propre chorégraphie, «Kochana Op.6», que fut accueillie avec enthousiasme au Théátre National de Mayence lors du Programme IX.